Le Mag'

Comment éviter la dermite des chaufferettes ?

Le 5 octobre 2021 , mis à jour le 5 octobre 2021
dermite bouillotte

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la “dermatite des chaufferettes “. Il s’agit d’une sorte d’affection cutanée qui peut être causée par des bouillottes, des coussins chauffants, des ordinateurs ou d’autres sources de chaleur.

L’utilisation répétée et intensive de ces articles sur une période prolongée peut entraîner une “dermatite des chauffages”. Le diagnostic est simple : avec un aspect caractéristique d’érythème initial (rougeur), disposé en maillage, puis remplacé par une hyperpigmentation brune (pigmentation plus foncée de la peau) en réseau. Ce phénomène est secondaire à l’exposition thermique répétée de la bouillotte, du coussin chauffant, de l’ordinateur, ou du neurostimulateur, etc…

La dermite des chaufferettes c’est quoi ?

La dermatite des sources de chaleur est une affection cutanée qui peut être causée par l’exposition à des sources de chaleur dont la température dépasse 40°C pendant plus de 30 minutes. Les bouillottes, les feux de poêle, les ordinateurs portables posés sur vos genoux, les tablettes et les smartphones sont autant d’objets à éviter en raison de ce risque. Il existe deux types de dermatite liée aux bouillottes :

  • La dermatite de contact irritante (DCI), qui est de loin l’affection cutanée liée aux bouillottes la plus courante.
  • La dermatite de contact allergique (DCA). Une étude publiée en 2012 a montré que la DCA ne représente qu’environ 1 % des cas de DIC.

Ni les bouillottes ni l’eau chaude ne sont des irritants. C’est la température chaude qui provoque la réaction. Ainsi, même si vous touchez de l’eau chaude (qui n’est pas assez chaude pour être irritante), puis que vous vous nettoyez les mains à l’eau froide, vous souffrirez toujours d’une réaction de DIC lorsque vous réutiliserez une bouillotte à cause de la chaleur résiduelle.

La dermite des chaufferettes c’est grave ?

Il est important de savoir que la dermatite de la bouillotte peut être grave

Les symptômes de la DIC comprennent une peau rouge, chaude et gonflée qui apparaît dans les minutes qui suivent l’exposition à l’eau chaude ou à l’objet chaud et peut provoquer des cloques. Ce type de dermatite de la bouillotte n’est pas considéré comme une urgence médicale mais doit être traité dès que possible car les symptômes mettront plus de temps à disparaître s’ils ne sont pas traités. Les symptômes de la DCA sont moins fréquents que ceux de la DIC et comprennent des démangeaisons, une peau sèche, une urticaire de contact, une éruption cutanée de type eczéma, un gonflement autour de la bouche ou des yeux (ou des deux), une détresse respiratoire (respiration sifflante) et/ou des crises d’asthme dans les cas graves. Ces symptômes se développent généralement après environ 1 heure d’exposition à l’eau chaude ou à un objet chaud et peut persister pendant quelques jours si elle n’est pas traitée.

L’eczéma est une affection cutanée qui doit être contrôlée, mais la dermatite de la bouillotte est tout simplement inconfortable. Traitez-la dès que possible, ne laissez pas la chaleur de l’eau chaude causer d’autres problèmes !

Comment faut-il traiter la dermite des chaufferettes ?

Le traitement de la dermite des chaufferettes doit être mis en œuvre rapidement pour éviter une aggravation des symptômes.

La bouillotte pourrait être retirée du contact avec votre peau immédiatement. Utilisez des compresses froides sur les zones chaudes, rouges et enflées de la dermite des chaufferettes pour aider à réduire les symptômes de la dermatite de la bouillotte. Il est important d’éteindre ou de baisser le volume des objets chauds lorsque des patients atteints de dermite des chaufferettes se trouvent à proximité afin de minimiser le risque de développer des symptômes.

Les travailleurs qui sont exposés à des objets chauds pendant des périodes prolongées sont plus exposés à la dermatite de la bouillotte, il est donc important que les soignants prennent des précautions lorsqu’ils fournissent des sources de chaleur à ces personnes.

Si les symptômes persistent, parlez à un médecin des stéroïdes oraux ou topiques.

Des remèdes maisons pour traiter la dermite des chaufferettes

Voici quelques traitements maison pour la dermatite de la bouillotte qui peuvent vous aider :

  • Appliquez des packs de froid ; la dermatite de la bouillotte devrait s’estomper rapidement si vous appliquez un pack de froid (par exemple, de la glace enveloppée dans un tissu) sur la zone affectée pendant 10 minutes, plusieurs fois par jour, car la dermatite de la bouillotte est généralement douloureuse et doit être soulagée.
  • Utilisez une crème hydratante ; les produits chauds peuvent assécher la dermatite de la bouillotte et provoquer une poussée de la dermatite de la bouillotte. Pour éviter que la dermatite de la bouillotte ne s’aggrave, il peut être nécessaire d’utiliser des produits hydratants (par exemple, la crème d’urée) sur les zones où la dermatite de la bouillotte est apparue.
  • Utilisez des crèmes à base de corticostéroïdes ; la dermatite de la bouillotte peut souvent être chaude et rouge.

Les traitements de la dermatite de la bouillotte, comme les crèmes topiques à base de corticostéroïdes, peuvent apporter un certain soulagement. Votre médecin vous conseillera sur l’utilisation des médicaments contre la dermatite de la bouillotte et sur la façon dont les bouillottes peuvent contribuer au traitement de la dermatite de la bouillotte.

Pourquoi la dermatite de la bouillotte est-elle possible ?

Une utilisation beaucoup trop prolongée de la bouillotte provoque une surchauffe des tissus, ce qui peut entraîner une inflammation et une congestion vasculaire. Si vous avez déjà une pathologie existante (comme le phénomène de Raynaud ou une autre vasculopathie), les bouillottes sont encore plus dangereuses : dans ces cas, les bouillottes peuvent provoquer une poussée de la maladie et aggraver son évolution.

Combien de temps maximum pour éviter la dermatite de la bouillotte ?

Il fait chaud dehors, et les bouillottes sont très demandées. Mais combien de temps pouvez-vous utiliser une bouillotte avant qu’elle ne provoque une dermatite de chauffe ? La réponse pourrait vous surprendre. Les dermatologues recommandent de limiter l’utilisation des chaufferettes et autres bouillottes à 30 minutes maximum, et jamais à plus de 40 degrés.